Les etapes a suivre pour un amarrage parfait

par Nov 11, 2022sur la cote

Comme dans toute discipline, l’information est fondamentale, surtout dans l’art délicat de l’amarrage. Et si vous êtes un novice dans le secteur nautique, l’amarrage peut être une source d’anxiété et d’inquiétude, car la sécurité de votre bateau et celle des autres est en jeu. C’est pourquoi nous avons décidé d’écrire un article qui vous indique les principales étapes à suivre pour réaliser un amarrage parfait. Commençons !

Étape 1 : Tout contrôler

La mer est un écosystème riche en espèces, tant naturelles qu’artificielles. Pour réduire la vulnérabilité de la mer, il est nécessaire de prendre le temps de bien faire les choses. Pour cela, vous devez tout anticiper et tout contrôler. Il est d’abord recommandé d’avoir le bon matériel à bord, tel qu’un pare battage sphérique et de bons cordages. Vous devez aussi connaitre le port dans lequel vous vous apprêtez à entrer.

Ce ne sont là que quelques-uns des facteurs que vous devez maitriser pour éviter les surprises. Si vous naviguez avec un nouveau bateau, nous vous recommandons d’effectuer plusieurs manœuvres avant même de vous rendre en mer. Vous devez absolument maitriser votre bateau afin de vous assurer que vous pourrez naviguer et amarrer en toute sécurité.

Étape 2 : Informer votre équipage

Si vous êtes à bord d’un bateau volumineux, il est évident que tout l’équipage doit être présent au cours de la manœuvre d’amarrage. Il en va de même si vous naviguez en famille sur un petit bateau, tous les membres doivent savoir que vous êtes sur le point d’amarrer. Informez donc vos équipiers avant même de rentrer dans le port, tant pour des raisons d’organisation que pour éviter d’endommager votre bateau ou celui des autres plaisanciers.

Étape 3 : Préparer les outils pour l’amarrage

Avoir tous les outils en place et prêts à l’emploi est peut-être le meilleur conseil que nous puissions vous donner, car ils diminuent l’anxiété et préviennent les dommages potentiels. C’est pourquoi nous vous recommandons de disposer les cordages de manière bien ordonnée. Faites en sorte que les cordages soient présents à l’avant et à l’arrière du bateau, deux endroits où nous recommandons de placer les cordes enroulées. Cela permet de les avoir à disposition au moment de l’amarrage.

Étape 4 : Instructions

Une fois que vous aurez préparé le bateau, vous devrez informer votre équipage, en lui expliquant de manière calme et détaillée les étapes et les actions qu’il devra effectuer pendant l’amarrage. En effet, nous voulons rappeler qu’une communication clore et précise à propos de l’amarrage est l’arme gagnante pour réussir à tous les coups.

Les accidents se produisent très souvent à cause du manque de communication entre le pilote du bateau et les personnes aidant à l’amarrage de ce dernier. Être clair dans la programmation permet au pilote de ne pas avoir à crier après les personnes qui l’assistent.

Étape 5 : Prendre votre temps

Lorsque l’on navigue, c’est souvent que l’on a le temps. Vous êtes certainement en vacances ou en week-end, alors prenez le temps de bien faire les choses. Cette simple règle parait anodine, mais elle est une règle d’or lorsque l’on pilote un bateau. Plus vous serez patient et calme, et plus vous serez en mesure de contrôler votre bateau.

Approchez-vous lentement du poste d’amarrage. Sans précipitation, personne ne court après vous. En agissant ainsi, même si vous heurtez le quai ou d’autres bateaux, les dégâts seront assurément limités. Il vaut mieux prendre deux fois plus de temps pour amarrer un bateau et n’avoir aucun incident, que de tout vouloir faire vite et d’avoir affaire à de nombreux dégâts.

Étape 6 : Accoster au bon endroit

Lorsque vous rentrez dans un port, vous devez absolument savoir à l’avance ou vous allez amarrer. Vous faites cela en contactant la capitainerie à l’avance et en vous assurant de regarder le plan du port avant même de rentrer dedans. Cela vous évite de faire une erreur et d’avoir à faire deux manœuvre ou lieu de deux.

Étape 7 : Connaitre sa manœuvre

De même, il vous faut connaitre le type de manœuvre que vous allez effecteur avant même de rentrer dans le port. Allez-vous amarrer à l’anglaise, en amarrant votre bateau sur le côté ? Allez-vous choisir de vous amarrer à l’avant, ce qui vous demandera moins de manœuvre à l’arrivée, mais plus lorsque vous partirez ? À l’inverse, allez-vous choisir de vous amarrer à l’arrière ? Cette dernière technique demande plus de temps, mais vous offre plus de confort lorsque vous êtes à quai.

Vous devez donc savoir qu’elle doit être la position finale de votre bateau et donc de déterminer quelle manœuvre vous devriez faire de façon à vous préparer à l’amarrage. Le fait de vous préparer vous retire du stress quand vous arrivez sur place puisque vous savez exclament comment procéder.

Étape 8 : Contrôler son amarrage

Une fois que vous êtes amarré, tout n’est pas terminé. Bien que les occupants du bateau puissent quitter le navire et passer à d’autres activités, vous vous devez de contrôler votre amarrage. Vous devez vous assurer que votre bateau est parfaitement attaché afin qu’il ne se promène pas de lui-même dans le port.

De même, vous devez cous assurer qu’il est bien protégé des bateaux se trouvant à côté de lui. Vous ne voulez pas abimer la peinture à cause des frottements d’un autre bateau. Enfin, nous vous recommandons de faire le tour de votre bateau afin de vérifier que votre dernière sortie en mer ne l’a pas endommagé. Après cela, vous serez en mesure de repartir en mer sereinement.